Mardi 6 février 2 06 /02 /Fév 09:26

Samedi nous étions invités chez un couple qu'ANDREAS connaissait . C'était paraît t-il un copain qu'il avait connu il y a plusieurs années Moi je ne les avais jamais vu.

Je m'étais habillée simple avec une jupe moulante noire pas trop mini, des bottines noires et un sous pull noir. Bien sur des bas (je ne supporte pas les collants) et un slip noir. Le tout enrobé dans un manteau de fourrure clair, j'étais très présentable pour une première rencontre.

C'était un dîner et nous devions prendre la voiture car il n'habitait pas la même bourgade. Sur la nationale, mon homme qui est coutumier de ce geste familier, passe sa main sous ma jupe. Quelle est sa surprise de constater le port d'une culotte, qui fait obstacle à sa caresse

·        »Mais qu'est ce que c'est que cela Coralie ? Une culotte et puis quoi encore »

je lui réponds que nous allons à un dîner, qu'il n'y a donc pas de raison de baiser là-bas avec des inconnus et qu'en plus il fait froid et que mon minou nouvellement épilé ne l'apprécie guère. Il s'arrête sur le bas coté et me dit 

-» ce n'est pas bien Coralie, tu as désobéi, il avait toujours été convenu que tu ne portes jamais de sous-vêtement, tu vas donc être punie.

 

 

 

 

 

 

 

 Le pire c'est qu'il avait raison, nous avions convenu de cette absence de culotte en toute circonstance, cela faisait partie de notre petit jeu sexuel.

La punition consista donc à sortir de la voiture, à me mettre devant les phares et  retirer ma culotte. Je fis cela entre deux passages de véhicules. Mais Andréas  ne voulut pas en rester là. Il me dit : 

enlève la robe »

 je rouspète en disant que je ne vais pas aller nue chez des gens que je ne connais pas, qu'ils vont me prendre pour la dernière des traînées.    Et il me dit 

attention tu sais que si tu insistes la punition s'aggrave ».

C'est vrai que les règles que nous avions fixées au départ prévoyaient cette éventualité

Je m'exécute donc et retire ma jupe. Je reviens à la voiture pose ma culotte et ma jupe sur le tableau de bord et nous repartons.

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous prenons une portion d'autoroute, ce qui raccourcit le chemin. A la première aire d'autoroute, Andréas stoppe pour effectuer un besoin pressant. Il revient quelques temps après. Je le vois attendre et regarder dans son rétro. Une BM était stationnée qui redémarre, lui aussi redémarre en la précèdant. Nous arrivons au péage qui a deux passages, le premier est occupé par un camion, nous nous enfilons dans le second, la BM se trouve derrière nous .Andréas sort son ticket et sa carte bleue en les présentant à la guichetière. Celle ci encaisse  puis soudain il saisit ma culotte sur le tableau de bord et dit à l?employée du péage.

·        »excusez moi mais la Dame dans la voiture qui est derrière nous a oublié sa culotte dans les toilettes de l'aire d'autoroute précédente, s'il vous plait est ce que vous pourriez lui remettre quand elle passera au péage ».

L'employée semble perplexe devant le tissu, mais cependant s'en saisit . Andréas démarre aussitôt et je pouffe de rire devant la situation. En me retournant, je  vois ainsi la guichetière proposer mon sous -vêtement à la voiture suivante.

 

 

 

 

Nous roulons quelques kilomètres en riant de notre farce quand derrière nous apparaît une voiture plein phares. Elle effectue un dépassement et se retrouve à notre hauteur, il s'agit de la BM, les occupants baissent leurs vitres et nous pouvons apercevoir distinctement l'homme et la femme nous sourire très simplement, l'homme nous adresse un signe de la main avec le pouce dressé comme semblant signifier qu'il avait apprécié l'humour et la femme , ma culotte à la main , la porte délicatement à ses narines et semble en humer les senteurs (je l'avais portée toute la journée). Ils nous doublent puis ralentissent et enfin  le clignotant nous indique qu'ils ont l'intention de tourner à droite.

Nous faisons de même et nous stoppons au bord du chemin. Le couple de la BM sort du véhicule et vient à notre rencontre .L'homme approuve notre entrée en matière et indique que sa femme a trouvé ma culotte fort excitante.

Lorsque je suis sortie de notre propre voiture nue sous mon manteau, l'affaire était conclue. Nos hommes nous ont allongées sur le capot de la BM (c'est la seule voiture de branleur à avoir un capot long et plat-il y a aussi la Mercedes, mais c'est moins pratique à moins d'avoir le rond à étoiles dans le derrière)

 Ce fut un feu d'artifice. Chacun de nos hommes nous pénétrait. Je caressais les seins de la femme et quand je l'ai embrassée en enfonçant ma langue dans sa bouche ,j'ai senti mon homme se répandre en moi et l'autre homme a éjaculé dans sa femme au même moment.

 

Ils voulaient que nous restions encore un peu et procéder à un échange, mais nous étions attendus pour ce dîner et il valait mieux repartir.

 

 

 

 

Nous avons ensuite repris chacun notre chemin, en nous remerciant mutuellement du moment passé

 

 

 

 

Là j'avoue que la situation était compliquée, j'arrivais chez des gens que je ne connaissais pas vêtue seulement d'un manteau avec un sous pull et des bas, le sexe à l'air ruisselant de la dernière pénétration effectuée ,et au lieu de m'en inquiéter, j'en éprouvais un certain piquant.

Arrivé devant leur immeuble, il y avait un groupe de jeunes qui fumaillaient des cigarettes tout en consommant des cannettes de bière. Andréas qui ne voulait absolument pas que je rattache mon manteau me fit passer devant pour admirer le regard des adolescents sur mon corps dévêtu.

 

 

 

 

Au troisième étage, nous sonnons et entrons dans l'appartement de ses amis,. Bien entendu l'homme demande à nous débarrasser des nos manteaux et je prends plaisir à voir sa surprise quand il constate que je suis nue dessous .Nous nous dirigons vers la salle à manger. Nous étions six au total. Tout le monde me regardait mais aucun n'a émis le moindre commentaire. nous avons passé une soirée comme si de rien n'était . C'était eux qui , habillés , semblaient les plus gênés. A la fin du repas nous nous sommes quittés comme des couples normaux. Dans l'ascenseur je dis à Andréas, 

bravo,j'adore leur stoïcisme »

il me répond :

-« en fait il m'a dit ,ne reviens plus jamais avec ta salope,habillée ainsi »

 comme quoi l'interprétation d'une situation est variable selon les individus et qu'Andréas en voulant épater son pote s'est pris la plus belle veste de l'année..

c'est quand même beau un roman d'amour bien écrit ,non ?

Par coralie - Publié dans : exhibitions extérieures
Ecrire un commentaire - Voir les 14 commentaires
Retour à l'accueil

Calendrier

Février 2017
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28          
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés