Jeudi 28 juin 4 28 /06 /Juin 01:19

Comme disait Monsieur JOURDAIN, "on fait de la prose sans le savoir",il m'est arrivé de faire du sado-maso sans le savoir. (j'avais d'ailleurs écrit un passage sur ce sujet dans un article sur ma biographie)

C'est vrai qu'au début je n'étais pas douée,car je croyais que SM était une marque de voiture.J'avais en effet un ami qui roulait en Citroen SM et qui disait régulièrement qu'il fallait être maso pour rouler là dedans car elle était toujours en panne.

J'ai vécu une expérience unique en ce domaine,cela remonte à une dizaine d'années. Nous allions dans une boite échangiste dont la thématique de la soirée était plutôt gang bang. Je n'étais pas enthousiaste à sortir dans ce lieu,ne manifestant plus déjà à cette époque un goût prononcé pour ces situations que j'avais largement exploitées dans ma jeunesse.Phénomène de lassitude sans doute,le gang bang doit être pratiqué lorsqu'on est jeune avec des copains ou au cours de soirées bien arrosées. Aprés, à moins d'aimer le porno et d'être rémunèrée en conséquence,je n'en vois pas l'utilité ne prenant plus mon plaisir dans ces situations grotesques et affligeantes qui ne sont réalisées que pour la libido des messieurs.

Donc Andréas avait insisté pour y aller,lui par contre était trés friand de ces éjaculations de groupe sur une femme. Pour limiter les dégats,j'avais mis une tenue trés neutre,jupe droite au dessus du genou et T-shirt  assez large à manche longue et col Mao. A l'entrée le patron me regardait avec une moue qui indiquait que ma tenue n'était guère adaptée à l'endroit. Pour le calmer j'ai soulevé ma jupe en lui disant que de toute façon j'étais souvent assise les jambes ouvertes dans ses canapés profonds du fond de la salle. N'ayant que cette jupe et ce Tshirt sur moi, il parut satisfait.

Dans la salle bien sûr beaucoup d'hommes, quelques couples arrivaient,des hommes aimant livrer leurs femmes à d'autres...?

Déja un groupe se formait autour d'une femme habillée comme une pute et qui était en train de débraguetter plusieurs hommes,elle paraissait trés gourmande et venait visiblement ici pour se faire sauter par plusieurs hommes. Quand elle en a eu choisi une dizaine,le groupe s'éloigna vers le fond.

je me suis assise sur les fameux canapés,mais j'essayais de serrer les jambes ne voulant pas m'offrir ce soir à n'importe qui, et en plus n'en n'ayant aucune envie. 

 Andréas était parti voir ou renifler je ne sais quoi. J'étais seule sur mon canapé deux places

. En face à gauche il y avait une fille et deux hommes.Les hommes discutaient ensemble et la fille regardait alentour sans vraiment être intéressée et visiblement se demandait comme moi ce qu'elle fichait dans un endroit pareil

La fille avait un look punk , mini-jupe en cuir noir,bas résilles à grosses mailles,bottes montantes, T SHIRT à lacets qui avait du mal à enserrer sa forte poitrine , un collier avec des clous type chien anglais,un visage blanchâtre souligné par un noir à lèvres et des faux cils longs, des yeux extrèmement maquillés et pour couronner le tout une coiffure raide en pétard rose.

elle machouillait ostensiblement un chewing gum et avait l'air de s'ennuyer ferme. Vu son regard de tueuse aucun homme ne s'approchait..

Un gros suiffeux s'installe à coté de moi,  et sans un mot avec un sourire moche et lubrique ,pose une main sur mon genou et entreprend de remonter ma jupe. je me lève d'un bond et lui crie" enlève tes pattes de là connard ! dégage et va voir ailleurs ,je ne suis pas d'humeur à me faire tripoter par une motte de saindoux". Le suiffeux s'éloigne , une partie de l'entourage nous regardait car ma phrase avait couvert la musique d'ambiance.

sur ce,la punk rose se lève et s'accroupit devant moi en posant ses mains sur mes genoux. J'ai ainsi une vision sur ses cuisses largement ouvertes et me permet également de constater qu'elle porte aussi une culotte noire avec une chaine...

"j'ai bien aimé ton intervention me dit elle- tu me plais ,je te propose un deal !"

je lui réponds que je n'ai pas envie d'une femme ce soir et qu'elle ne correspond pas à mon type.

Elle ébauche un sourire et m'avoue qu'elle est sado-maso. Par contre elle aime pratiquer cela avec un type d'homme bien déterminé. Elle m'en fait la description et là j'éclate de rire. Sa description de l'homme idéal avec qui elle aime prendre son pied me laisse pantoise et j'ai du mal à me remettre de mon fou rire.

elle me demande si je voudrais l'aider à racoler son mâle type,car elle m'avoue que son look les effraie un peu.

je trouve l'idée amusante et je lui donne mon accord,nous échangeons nos numéros de téléphone et je la préviendrais dès que j'aurais rencontré son" type d'homme"certainement pas difficile d'ailleurs-vous saurez pourquoi ultérieurement)

"je voudrais te remercier, laisse moi entrer" me dit elle en effectuant une pression de ses deux mains pour ouvrir mes jambes. Regardant avec étonnement elle dit " mais tu n'a pas de culotte,et en plus tu es trés poilue" et en s'avançant,elle rajoute"mais tu t'es lavée avant de venir ?-dommage"

je lui réponds en voulant fermer les jambes que si cela ne lui plait pas elle peut aller voir ailleurs,que je l'ai pas appellée et qu'en me laissant  tranquille ce serait encore mieux. Mais sa pression était trés forte et elle me forçait en m'embrassant et en remontant le long de mes cuisses. Le gros suiffeux était revenu la queue entre les mains en disant "des gouines...j'aurais du m'en douter" Susan,car elle s'appelait Susan ,lui répond de dégager sinon ,elle lui enfilait un coup de bottes dans les "roustons".

j'ai fermé les yeux et je me suis laissée allée à ses caresses buccales au plus profond de mon intimité.

J'ai sentie sa langue avec son piercing sur mon clito et cela m'a beaucoup plus. Elle trouvait mes secrétions délicieuses et elle m'a fait jouir longtemps.

Puis nons nous sommes quittées,je ne l'ai pas touchée, (elle a refusé quand j'ai voulu lui rendre la pareille) ,elle m'a simplement dit "s'il te plait ,le jour ou tu chercheras mon homme ne te laves pas !!!".... ????

   

mais qu'est ce qui va m'arriver encore ? pfff quel suspense insoutenable.Et dire qu'il y en a qui ont des vies tranquilles bien calées au fond de leur lit conjugal. La suite s'il vous le valez bien comme dirait l'autre, si vous m'encouragez!!

 

 

Par coralie - Publié dans : récit
Ecrire un commentaire - Voir les 22 commentaires
Retour à l'accueil

Calendrier

Janvier 2017
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés